Prospective

IMG_0303L’abandon de tout exercice de projection depuis 1992 a logiquement coïncidé avec l’affaiblissement de la capacité des différents gouvernements qui se sont succédés depuis lors à conduire les réformes dont notre pays a aujourd’hui cruellement besoin.

L’activisme forcené dont fait preuve la majorité actuelle ne saurait changer ce constat tant qu’il n’existe pas de véritable vision qui le sous-tende.

Dans ce contexte, la présentation, au cours du mois d’avril, de l’exercice de prospective « France 2025 », censé aboutir d’ici la fin de l’année,  semble à première vue aller dans le bon sens puisqu’elle tente de combler un manque et de faire de la concertation le maître mot.

Conscient des insuffisances de notre pays dans ce domaine, Eric Besson, Secrétaire d’Etat chargé de la prospective, de l’évaluation des politiques publiques et du développement de l’économie numérique, soulignait le point suivant : « Malgré son expérience en matière de planification, la France  s’est laissée distancer, pour tout ce qui concerne la prospective, par différents pays, au nombre desquels le Royaume-Uni et le Danemark, qui conduisent des exercices de planning stratégique » (1).

La référence faite au Danemark dans le cadre du lancement de « France 2025 » pose néanmoins deux problèmes majeurs :

1) Elle repose exclusivement sur la stratégie mondialisation présentée par le gouvernement Rasmussen en avril 2006, quand bien même ce dernier thème ne constitue qu’un des huit angles d’approche de « France 2025 ». La note de veille du Centre d’Analyse Stratégique sur ce sujet fait preuve de la même omission : le Danemark n’est cité que dans la mesure où il a mis en œuvre cette stratégie (2). Or, la véritable référence danoise en termes de prospective est au moins autant sinon plus constituée par le « Plan Economie 2015 », présenté en  août 2007. C’est bien ce dernier, basé sur le cadrage à moyen terme des grandes variables macroéconomiques, qui doit être mis en évidence, étant bien entendu qu’il vient en complément d’autres réformes qui l’ont précédé (notamment l’accord sur l’Etat-Providence de 2006).

2) Une fois prise en compte l’échéance des exercices de projection (que ce soit la stratégie mondialisation ou le « plan économie 2015 », l’horizon est le même, à savoir 2015), il est d’ores et déjà permis de douter de la pertinence des prévisions avancées dans le cadre de « France 2025 ». Il faut en effet convenir qu’entre une projection sur 8/9 ans et une autre sur 17 ans, dans le monde particulièrement changeant qu’est le nôtre, le choix devrait être évident…

Certains objecteront que les danois se projettent bien jusqu’à 2027 dans le cadre de l’accord sur l’Etat-Providence de 2006 (l’âge de la retraite devant ainsi passer de 65 à 67 ans entre 2024 et 2027, à raison de 6 mois par an), mais ce bond dans le temps est limité à des évolutions démographiques qui sont parmi les seules à pouvoir être modélisées relativement précisément.

En résumé, entre les petits calculs politiques de court terme et une (trop) imprévisible « France 2025 », la France refuse toujours de suivre la seule voie qui soit raisonnable. Comme si, décidément, notre pays avait une peur bleue de l’avenir.

D’où la proposition suivante : A quand un « plan économie 2020 », Monsieur Bayrou, lorsque vous aurez conquis la Présidence de la République en 2012?

(1) « Lancement de France 2025 – diagnostic stratégique », discours d’Eric Besson, http://www.premier-ministre.gouv.fr/chantiers/lancement_diagnostic_strategique_france_59804.html

(2) « Le diagnostic stratégique France 2025 », La note de veille numéro 97, Centre d’Analyse Stratégique, avril 2008 http://www.strategie.gouv.fr/article.php3?id_article=81

Le rapport France 2025: http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/084000246/index.shtml

Bookmark and Share

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s