Pour un véritable plan de développement de l’administration numérique

CPH Xmas 08 (12)

Présenté le 20 octobre 2008 par Eric Besson, Secrétaire d’Etat chargé de la Prospective, de l’Evaluation des Politiques Publiques et du Développement de l’économie numérique, le “Plan France Numérique 2012” est composé de pas moins de 154 “actions” censées permettre à la France de rattraper son retard sur les nations les plus avancées dans ce domaine (1).

Un rapport quelque peu fourre-tout que le Secrétariat d’Etat a été particulièrement bien inspiré de ne pas alourdir davantage en réduisant l’action numéro 120 à sa plus simple expression: “Lancer un plan stratégique de l’administration électronique avant la fin de l’année 2008”.

Et le même rapport de préciser: “Il convient dorénavant de passer à une deuxième phase du développement de l’administration électronique, en renforçant une vision centrée sur l’usager et de proposer des services personnalisés. L’heure est venue de passer des administrations en ligne au “Service Public en ligne”. L’objectif du gouvernement est d’ouvrir un accès personnalisé et sécurisé aux services de l’administration pour chaque Français” (2).

Ce “plan stratégique” n’ayant pas encore été présenté, faisons le voeu (la période est propice) que l’exemple du Danemark sera bien avancé et utilisé à bon escient. Une chose dont il est permis de douter après les erreurs et les omissions de ce même Secrétariat d’Etat sur des thèmes aussi importants que le planning stratégique, le chômage ou l’emploi des séniors…

La présence du Danemark dans le débat entourant l’administration numérique est pourtant d’autant plus incontournable que le tout dernier rapport des Nations-Unies (“UN E-Government Survey 2008”) désigne le site www.borger.dk (citoyen.dk) comme le meilleur portail d’information au monde à destination des utilisateurs de service public (3). D’une apparence sobre et manquant encore à ce jour d’une version en anglais (pardon, en français), son classement n’est toutefois pas usurpé si l’on analyse la façon dont il est agencé.

Tout d’abord, le site a abandonné depuis début 2007 toute idée de classement par évènements de vie (par exemple, “Je déménage”, “Je cherche un emploi”, “Je me marie”, ou encore “J’attends un enfant”, comme cela apparaît sur l’équivalent de borger.dk en France, à savoir service-public.fr) (4). Le motif? C’est une méthodologie qui répond davantage aux besoins de l’Etat qu’à ceux du citoyen. Une erreur dommageable lorsque l’on prétend être à l’écoute de ce dernier…

Borger.dk logo link til forsiden

le portail de l'administration française

Les informations sont donc proposées par sujet (18 catégories), par “thème citoyen” depuis peu (“Mes enfants, “Mon logement”, “Ma retraite”), ce deuxième niveau de classification offrant ainsi “l’accès personnalisé” souhaité par notre gouvernement à travers le recours au principe de signature digitale. Enfin, à partir de 2012, chacun pourra disposer d’une page personnelle retraçant toutes les données issues des échanges avec le secteur public. Ajoutons également que le site contient plus de 600 solutions de self-service…

Un des enseignements à tirer de l’expérience danoise a trait à l’évaluation régulière du site afin d’y apporter les améliorations nécessaires. Une enquête de notoriété est ainsi menée une fois par an, tandis que le site participe également chaque année à un concours visant à comparer l’efficacité des différents sites internet publics.

Ce site internet national unique résulte de la collaboration étroite entre l’Etat danois, l’Association des Communes (KL) et l’organe représentant les régions (Danske Regioner). Cette collaboration vaut pour tous les aspects du numérique aujourd’hui, notamment la stratégie numérique 2007-2010, financée à part égale entre les trois entités (5). Elle est également reflétée dans l’existence d’une structure rassemblant des employés de différents ministères et des collectivités territoriales.

Dans ce contexte, on ne peut que s’étonner du retard français dans l’implication d’acteurs sans lequels toute stratégie est vouée à l’échec, un retard d’ailleurs reconnu par le cabinet Besson: “L’organisation administrative française dans le domaine du numérique, caractérisée par une certaine dispersion des structures et des tâches, se trouve en quelque sorte dépassée par ce mouvement de fond parce qu’elle de dispose pas d’un lieu capable de préparer une stratégie d’ensemble, de fédérer les actions, de traiter globalement les problématiques communes. Le potentiel de croissance et de compétitivité apporté par le numérique ne peut, dans ces conditions être pleinement exploité” (6). D’où l’action numéro 144: “Regrouper au sein d’une Délégation Nationale au Numérique les moyens humains et financiers consacrés de manière transversale au numérique” (7). Une question me brûle les lèvres: cette “Délégation Nationale au Numérique” ne gagnerait-elle pas en efficacité en étant accompagnée d’une ambitieuse réforme des collectivités territoriales?

En attendant, le plus grand obstacle qui empêche notre pays d’arriver au niveau de ce qui se fait au Danemark en termes d’administration numérique est culturel: il est en effet à parier que la perspective pour chaque citoyen de disposer d’une page contenant des données personnelles suscite la polémique…

(1) Le rapport complet est disponible à l’adresse suivante: www.francenumerique2012.fr

(2) “France numérique 2012: Plan de développement de l’économie numérique”, page 62, www.francenumerique2012.fr

(3) “UN E-Government Survey 2008”, Nations-Unies, janvier 2008. http://www.unpan1.un.org/intradoc/groups/public/documents/UN/UNPAN028607.pdf

(4) www.service-public.fr

(5) Cette stratégie est disponible, en anglais, à l’adresse suivante: http://modernisering.dk/da/english/e_governement_strategy/

(6) “France numérique 2012: Plan de développement de l’économie numérique”, page 72, www.francenumerique2012.fr

(7) Page 73.

Bookmark and Share

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s